35 Heures en 1 mois: soutien à Zoë Shepard...

Publié le par Sam Fisher

Peut-être avez-vous entendu parler de cette jeune fonctionnaire virée pour avoir dit la vérité sur son activité réelle...

 

Son véritable nom est en fait Aurélie Boullet. Elle a eu le courage de dénoncer dans son livre "Absolument débordée" le fait que bon nombre de fonctionnaires étaient complètement déconnectés du monde du travail, le véritable monde du travail...

Le sous-titre de son livre est assez parlant: "Comment faire 35 heures en un mois." (on le trouve un peu partout, que ce soit à la FNAC, à Cultura, à l'Espace Culturel Leclerc, etc)

Elle travaillait au Conseil Régional d'Aquitaine et a été sanctionnée, exclue de la Fonction Publique pendant 2 ans et sans rémunération...

 

Elle a précisé: « Ce livre est né d'un grand désespoir professionnel car je n'ai jamais réussi à faire ce pour quoi j'avais été embauchée, je me sentais mal dans ce travail ».

J'adhère tout à fait à cette déclaration et à ses dénonciations de "comédies" que l'on peut vivre un peu partout dans les Administrations, et plus particulièrement dans la Pénitentiaire où l'on paie grassement (encore plus en Décembre avec les primes dites "d'objectifs" qui tombent) des personnes qui s'inventent un semblant de travail et en inventent à leurs subordonnés...

 

Zoë, ou plutôt Aurélie, décrit parfaitement par exemple toutes ces réunions qui franchement ne servent à rien. Combien de rapports, d'audits, de statistiques, de comités paritaires sont élaborés alors que tout le monde sait qu'ils finissent oubliés dans un tiroir. Quand ils ne sont pas tout simplement prétexte à un petit séjour, à de bonnes bouffes, voir aux deux à la fois...

 

Et tout ce brassage d'air et ces remboursements de frais qui plombent la poche du contribuable en plus de salaires pas dégueux pour des fonctions pas franchement indispensables...

 

 

Le fameux droit de réserve derrière lequel se cachent l'hypocrisie ambiante est super pratique. C'est comme un joker d'impunité ! Des fonctionnaires grassement payés qui ne font rien d'utile, voir rien du tout (mais oui, c'est courant), chacun en connait pourtant, mais chut... Ils sont accrochés à leur siège ! Pensez donc, jamais ils ne retrouveraient un poste pareil où on est payé à surfer sur internet, préparer ses vacances, construire sa maison, ou, pourquoi pas, gérer l'entreprise de son conjoint !...

Ils arrivent même à "épargner" leurs congés tellement ils n'en ont pas besoin en les mettant sur un "Compte Epargne Temps" (faut dire qu'ils en disposent suffisamment comme ça de temps, alors ils en ont trop...). Incroyable, ça ne s'invente pas !

 

Quelle comédie quand même !!!

 

 

Commenter cet article

Sam Fisher 02/01/2011 09:24


Merci pour la précision hergeloffeni.
Le retour ce Lundi 3 Janvier s'annonce "délicat" pour Zoë. Surtout qu'elle ne demande pas un détachement dans la Pénitentiaire, sinon elle aura un autre bouquin à écrire. J'avoue que la plume me
démange sur le sujet...


hergeloffeni 31/12/2010 11:38


juste pour rectifier: la sanction proposée par le conseil de discipline était certes 2 ans sans salaire, mais le président de la Région a commué la peine en 10 mois d'exclusion dont 6 sursitaires.
Donc Zoé retourne au boulot le 3 janvier, après 8 mois d'interruption (4 mois de mise à l'écart + 4 mois d'exclusion sans salaire)


Julie 28/12/2010 15:26


Je suis très touchée par ce que "Zoé"
a osée dénoncer. En prennant garde de ne donner,
ni nom,ni lieu.
N'oublions pas ceux qui effectuent un travail réel,
dans cette espèce de bande-dessinée.
Tous mes voeux à cette femme courageuse.
Julie