Jeudi 9 Juin - Blocus et grève des gardiens de Béziers

Publié le par Sam Fisher

50 à 80 gardiens ont manifesté ce jeudi matin. Plusieurs campent depuis mardi soir devant le centre du Gasquinoy.
 
Béziers (Hérault) - manifestation des gardiens de prison - 9 juin 2011
 

Une manifestation devant le centre pénitentiaire a eu lieu ce jeudi matin. Les personnels qui ont bloqué un temps les accès, réclament plus d'effectif la nuit et le week-end. Ils veulent aussi des sanctions plus sévères contre les détenus agresseurs de gardiens. 

 

 

Les gardiens ont fait brûler des pneus et dressé une banderole sur laquelle on pouvait lire : "Stop au laxisme, stop aux agressions, tous ensemble nous demandons des sanctions".

 

Dans cette prison ultra moderne, inaugurée il y a 19 mois, les conditions de travail sont plutôt bonnes, mais les agressions se sont multipliées ces dernières semaines. Pourtant au Gasquinoy, pour seconder les gardiens, un système de vidéosurveillance est installé.

Prévue pour accueillir environ 800 détenus, le prison en compterait aujourd'hui 920.

 

Déjà mardi soir, symboliquement, 6 tentes ont été montées devant la prison pour montrer le ras-le-bol des employés.

 

Depuis le début de la semaine, des représentants syndicaux ont été reçus par le procureur de la République de Béziers et par leur direction. Ils sont excédés par le "laxisme de l'administration en faveur des détenus". Ils alertent également sur le nombre des agressions en hausse, 5 en 3 jours la semaine dernière, selon les syndicalistes.

 

Béziers - Centre de détention du Gasquinoy - 8 juin 2011

 

Lundi 31 mai, deux détenus ont attiré un gardien dans leur cellule au moment des repas et l'ont roué de coups. Ils ont été placés à l'isolement.

Deux jours plus tard, un détenu rentrant de promenade a voulu voir la direction.

Après avoir essuyé un refus, l'homme s'en est pris au gardien et l'a frappé. Trois autres gardiens sont intervenus et ont eux aussi reçu des coups. Ce détenu a lui aussi été placé à l'isolement.

 

France 3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article