Lundi 18 Juillet - Prise d'otage à Huy en Belgique, 2 détenus en fuite

Publié le par Sam Fisher

Une prise d'otage avec évasion a eu lieu ce lundi matin à la prison de Huy. Deux détenus, dont un avec un passé chargé, ont profité d'un atelier pour prendre en otage un gardien et prendre la fuite en voiture. L'agent pénitentiaire a été retrouvé à Lodelinsart. Les détenus, eux, sont toujours en fuite.

 

Le prison de Huy

 

8 heures ce matin à l'atelier de la prison de Huy. Un détenu saisit un objet tranchant, sans doute un couteau ou un cutter, et menace l'agent présent. Un second détenu lui prête immédiatement main forte.
Les deux individus et leur otage foncent vers la sortie, et prennent la fuite à bord du véhicule personnel de l'agent. La victime sera retrouvée saine et sauve durant la matinée, à Montignies-Sur-Sambre, dans la région de Charleroi. Les évadés et le véhicule, eux, sont toujours introuvables.
Les deux fuyards ont une petite trentaine d'années et ce ne sont pas des enfants de chœur. L'un était incarcéré pour des vols avec violence commis en région namuroise. L'autre venait d'être condamné en correctionnelle à 13 ans de prison pour des vols à main armée dans des petits commerces de Charleroi, Huy et Liège. Lors d'une de ses agressions dans une station service d'Awans, il n'avait pas hésité à blesser grièvement un jeune garçon qui y effectuait un job d'étudiant.

Une prison habituellement calme

"J'ai été prévenue par le chef de la zone de police et je me suis aussitôt rendue sur place", explique Christine Delhaise, bourgmestre ff de Huy en remplacement d'Alexis Housiaux actuellement à l'étranger. "Il y a déjà eu des évasions à la prison de Huy il y a quelques années, mais pas avec prise d'otage, à ma connaissance", précise-t-elle.
"Il existe une prison depuis très longtemps dans notre ville, et nous l'assumons politiquement. Nous avons la chance d'avoir sur notre territoire un établissement pénitentiaire réputé relativement calme, par rapport à d'autres prisons du pays. Il appartient désormais à la Justice de gérer les conséquences de la double évasion de ce matin", conclut-elle.
Service minimum
En réaction à cette double évasion, les agents de la prison ont décrété un "service de nuit". Les visites, les sorties en préau, les activités et le téléphone sont suspendus pour les détenus jusqu'à nouvel ordre. 
Par ailleurs, un porte-parole de la prison a annoncé que les agents et détenus témoins des faits allaient bénéficier d'un suivi psychologique. 
C.B. avec M. Hildesheim
 

Commenter cet article