Mardi 23 Août - Tours: Tentative d'évasion d'un détenu mineur

Publié le par Sam Fisher

Tours. Le week-end a été agité à la maison d'arrêt. Après l'agression d'un surveillant, samedi, un mineur a tenté de s'évader, dimanche.

Deux nouveaux incidents se sont produits, ce week-end, à la maison d'arrêt de Tours. Deux nouveaux incidents se sont produits, ce week-end, à la maison d'arrêt de Tours. - (Photo archives NR)

On se souvient de l'évasion spectaculaire, en juillet 2010, d'un jeune homme de 17 ans incarcéré à la maison d'arrêt de Tours. Le garçon, particulièrement filiforme, avait réussi à se faufiler à travers les barreaux de sa cellule.

 


Cette fois, c'est un autre procédé qui a été utilisé par un autre jeune détenu, actuellement emprisonné au quartier des mineurs de la maison d'arrêt de Tours. Alors qu'il doit être jugé très prochainement pour un vol avec violence, ce jeune prévenu a profité de la promenade, dimanche matin, pour tenter d'escalader le grillage de la cour et rejoindre le toit. L'objectif du jeune homme était manifestement de redescendre le long du mur d'enceinte.

 


« Le surveillant qui l'accompagnait, explique un représentant du Syndicat national pénitentiaire des surveillants (SNPS), était occupé à fermer la porte quand le mineur a sauté sur le grillage. En quelques secondes, il était sur le toit. » Rattrapé puis enjoint par les gardiens de redescendre, le jeune homme a invoqué un prétexte pour son escapade. Mais son but était bien de s'évader, selon les témoins qui ont assisté à la scène. D'autant plus que, la semaine dernière, il avait déjà tenté de forcer les barreaux de sa cellule à l'aide d'un pied de table. « Notre syndicat réclame d'abord le transfert de ce jeune dans un établissement pour mineurs dont les structures sont mieux adaptées sur le plan sécuritaire, précise le représentant du SNPS. Et il faudrait revoir l'accès à la cour de promenade, avec par exemple, un tunnel entièrement grillagé. »

 


Contactée par la NR, hier, la directrice de l'établissement, Dominique Lizé, n'a pas souhaité commenter cette affaire. Mais elle a indiqué néanmoins que le parquet de Tours avait été informé de cet incident dès dimanche.

'' Revoir l'accès à la cour de promenade ''

 

Samedi, un autre incident avait jeté le trouble à la maison d'arrêt. Un surveillant a en effet reçu un violent coup de poing de la part d'un détenu âgé de 18 ans. Des menaces de mort auraient également été proférées. Là aussi, le syndicat SNPS réclame le transfert du détenu dans un autre établissement « à l'issue de sa sanction disciplinaire ». Le jeune homme a en effet été placé pour le moment au quartier disciplinaire.

 

Caroline Devos
 

Commenter cet article