Mardi 30 Août - La détention selon Pierre Botton

Publié le par Sam Fisher

Prison Une cellule anti-récidive exposée hier sur le parvis de Beaubourg

10 m2, contre 8,5 aujourd'hui

Pierre Botton veut créer un modèle « révolutionnaire » de prison antirécidive. L'ex-détenu célèbre emprisonné dans les années 90 pour abus de biens sociaux, fondateur de l'association Les prisons du cœur, a exposé ce week-end sur le parvis de Beaubourg (4e) une cellule grandeur nature ainsi qu'une maquette de son projet de centre pénitentiaire. En discussion avec la Chancellerie, Pierre Botton espère que sa première prison ouvrira au premier semestre 2012.

 

Les détenus paient leur loyer

 

 

Seuls les détenus de moins de 35 ans, condamnés pour la première fois hors crimes sexuels et de sang, et pour une durée maximale de cinq ans pourront y rentrer, sur la base du volontariat. Les prisonniers s'engagent à travailler et à se réinsérer. Rémunérés au Smic, ils devront payer un loyer, leur nourriture ainsi que la blanchisserie et indemniser leurs victimes. Ils pourront bénéficier de formation, reprendre l'école ou bien passer leur permis de conduire. « Nous aurons 120 postes pour les 120 détenus », assure Pierre Botton. Ils pourront notamment exercer dans un centre commercial au sein même de l'établissement et être au contact des habitants de la ville. Ils auront accès à une médiathèque, une salle de sport et un pôle famille pour retrouver leurs proches. « ça coûtera 15 millions d'euros à construire. C'est 37 % moins cher qu'une prison classique », avance l'ex-taulard, reconverti dans la lutte pour l'amélioration des conditions de détention. « Ce n'est pas la priorité en temps de crise. Mais il faut que nos prisons changent », estime Charles, 45 ans, à la sortie de la cellule exposée sur le parvis. « Des gens trouvent que c'est une prison de luxe. Mais la privation de liberté est la punition fondamentale », poursuit Edith Bizot, porte-parole des Prisons du cœur. L'objectif de Pierre Botton est d'ouvrir en France 25 établissements de ce type.

 

20 Minutes...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article