Mardi 31 Mai - Bourg : grosses tensions au centre pénitentiaire

Publié le par Sam Fisher

La grogne monte au nouveau centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse. Hier, l'équipe régionale d'intervention et de sécurité (Eris), spécialisée dans le maintien de l'ordre en milieu carcéral, a dû intervenir auprès de quelque 80 détenus qui refusaient de réintégrer leurs cellules. 

Photo Laurent Thévenot

Sur fond de conflit entre surveillants et détenus, l'administration pénitentiaire doit gérer un climat pour le moins délétère. Pour la troisième fois en un an, les détenus ont fait entendre leur voix. Hier, ils ont refusé, après leur promenade de 17heures, de rejoindre leurs cellules. Une situation qui a obligé l'administration à faire appel aux forces de l'Eris pour calmer les esprits et forcer les détenus à obtempérer. A 20 heures, tout était rentré dans l'ordre.

 

Mais cette nouvelle tension révèle les difficultés qui règnent au sein du centre et notamment les relations délicates entre surveillants et détenus. Ces derniers ont d’ailleurs obtenu le départ d’un surveillant après qu’une pétition ait été lancée en ce sens ce week-end.

 

Aujourd'hui, les détenus ont refusé les plateaux repas du centre et préféré préparer leur déjeuner au sein de l'espace commun mis à leur disposition.

 

Un signe supplémentaire des tensions extrêmes au sein d'un établissement qui a déjà atteint sa capacité d'accueil maximale.

 

Le Progrès...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article