Mercredi 23 Mars: Galip Kurum, un "détenu modèle" (Belgique)

Publié le par Sam Fisher

Une directrice d'établissement pénitentiaire, qui a connu Galip Kurum à la prison de Marneffe et de Jamioulx, a témoigné mardi devant la cour d'assises de Bruxelles. Elle a affirmé que l'accusé avait été un modèle de comportement. Noureddine Cheikhni (33), Galip Kurum (32) et Hassan Iasir (34) sont accusés d'avoir commis un meurtre sur une jeune inspectrice de police, Kitty Van Nieuwenhuysen (23), la nuit du 3 au 4 décembre 2007.
 
La directrice de prison a témoigné mardi que Galip Kurum avait un comportement tout à fait exemplaire lorsqu'il se trouvait à la prison de Marneffe puis de Jamioulx qu'elle a dirigées. On lui avait d'ailleurs confié des tâches de travail en extérieur. Selon elle, Galip Kurum est une personnalité fort influençable mais tout aussi bien positivement que négativement.
 

 


Des membres de la famille de l'accusé ont également témoigné, mardi, de ce trait de son caractère. Dans la nuit du 3 au 4 décembre 2007, les inspecteurs Peter Van Stalle et Kitty Van Nieuwenhuysen étaient en patrouille aux alentours de Lot, près de Beersel. Ils avaient remarqué au loin des individus quitter précipitamment une voiture et se diriger vers le centre de Lot et avaient donc décidé de se lancer à leur recherche.
 
Les suspects étaient rentrés par effraction au domicile de la famille Sacoor à Lot. Le père, Ismaïl, avait tenté de se défendre. Les hommes lui avaient alors tiré dessus à 3 reprises avec un revolver 9 mm, le blessant sérieusement. Sa femme et ses deux enfants étaient, eux, indemnes. Le combi des inspecteurs de police était ensuite arrivé à hauteur de la maison des Sacoor. Il passait devant pour la deuxième fois, projecteur allumé, lorsque les auteurs du home-jacking avaient tiré à la kalachnikov en sa direction.
 
Kitty Van Nieuwenhuysen, placée côté passager, avait pris presque tous les tirs. Atteinte de projectiles en pleine tête, elle était décédée sur place. Son collègue, Peter Van Stalle, le conducteur, avait été atteint à plusieurs endroits au niveau du flanc droit mais avait survécu à ses blessures. Les auteurs avaient ensuite fui à bord de la voiture des Sacoor. Les accusés pnt été arrêtés en janvier 2008, leur ADN ayant été découvert dans la voiture qui avait été abandonnée sur place.

 

7sur7.be...

Commenter cet article