Mercredi 29 Juin - Belgique: Un détenu ne veut plus quitter la prison

Publié le par Sam Fisher

À Bruxelles, en Belgique, un homme condamné à quatre ans de prison dont trois ferme refuse de quitter l’établissement pénitentiaire. Après avoir tenté d’assassiner sa femme, il semble bien installé dans sa cellule et n’a pas envie de changer de mode de vie.

 

Il ne veut plus quitter la prison

 

Depuis plusieurs semaines, un Bruxellois de 61 ans refuse de sortir de prison. À deux reprises, quand on lui a proposé de sortir avec un bracelet électronique, l’homme s’est emporté, se plaignant d’être "mis dehors", rapporte BHnet.

 

Joao est marié depuis 1974 à sa femme. Tandis que celle-ci, 59 ans, travaille durement en tant que cuisinière chez un traiteur à Uccle (en Belgique), lui est chômeur depuis 15 ans. Lorsque le 1er novembre dernier, il tente de l’assassiner avec une casserole en fonte - la plus lourde qu’il ait trouvée pour frapper plus fort - il est condamné à quatre ans de prison, dont trois ferme. Loin de s’en plaindre, l’homme semble au contraire avoir aujourd'hui pris ses aises dans son nouveau "domicile".

 

Logé, nourri, blanchi

 

En réalité, le détenu considère la prison de Saint-Gilles comme un hôtel. Son quotidien, rythmé par la télévision et la lecture, convient parfaitement à celui qui était surnommé "le fainéant" avant son arrestation. "Un peu de lecture et beaucoup de télé lui conviennent parfaitement. Il peut durer des années comme ça. Il prétend qu’il n’aurait nulle part où aller. En fait, la prison lui sert d’hôtel…", confirme son entourage.

 

Aussi, quand la liberté conditionnelle lui a été proposée par deux fois, il s’est agacé : "Ils sont quand même terribles, dans cette prison, à vouloir à tout prix me jeter dehors ! Ils en ont bientôt fini ?"  Or, personne ne peut l’obliger à partir, a indiqué un grand du barreau qui dit avoir rencontré deux autres cas comme celui-ci dans sa carrière.

 

La stratégie du détenu

 

Joao a en réalité un plan. Il souhaite divorcer pour forcer sa femme à vendre l’appartement qu’ils possèdent à Berchem-Sainte-Agathe, où celle-ci vit toujours. Mais la procédure judiciaire prenant du temps, l’homme préfère rester en prison en attendant. Son quotidien relativement paisible et confortable lui convient très bien. Il "profite de la prison", qui lui permet de mettre en route une stratégie qui lui permettrait de divorcer, de vendre l’appartement, et de s’offrir avec sa rente une vie tranquille au Portugal, son pays natal, quand tout sera terminé.

 

Gentside.com...

 

Commenter cet article