Prison-News: Jeudi 20 Janvier 2011

Publié le par Sam Fisher

Un portrait sans concessions du nouveau Ministre de la Justice dans Libé.

 "Mercier à la Justice, c'est Rachida Dati sans le charme" titre l'article, parlant d'un centriste aux rondeurs conciliantes...

"Mercier : l’homme des concours de circonstances, témoigne Gérard Collomb, le maire de Lyon qui le pratique depuis trente ans. Il est devenu président du conseil général parce que les autres centristes étaient trop vieux." Et député, car l’élu qu’il suppléait est mort en cours de législature.

En proposant des groupes de travail par ci et de nouvelles expertises par là, Michel Mercier a déjà réussi à mettre en veilleuse le mouvement de grève des surveillants de prison.

 

«Michel se présente comme l’humble provincial taciturne, mais il ne faut pas s’y tromper, il est intelligent, roublard», prévient François Bayrou.

Avec le portrait complet dressé dans Libé (voir le lien ci-dessous), nous voilà prévenus...

Lire Libé Lyon...

 

Un avocat demande une enquête après le suicide d'un détenu.

L'homme s'est pendu dans la nuit de dimanche à lundi à la maison d'arrêt de Gradignan. "La famille de Mehmet Aydeniz veut savoir ce qui s'est passé avant ce suicide" a indiqué Me Alexandre Novion. Le détenu aurait déjà fait plusieurs tentatives de suicide avant celle qui lui a été fatale...

Lire Le Parisien...

 

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné la France pour traitements inhumains et dégradants à l’encontre de deux détenus.

Les "plaignants" seraient deux figures bien connues du grand banditisme. L'un s'est plaint d'avoir subi jusqu'à 8 fouilles intégrales par jour, filmées parfois avec un camescope. L'autre  avait dénoncé les changements à répétition de prison auxquels il était soumis et son placement pour une durée de 45 jours en cellule disciplinaire.

Le premier sera dédommagé à hauteur de 8 000€ et le second touchera 9 000€.

Chacun(e) fera les commentaires qu'il souhaite, mais le verdict ne devrait pas laisser de marbre...

Lire Lesinfos.com...

 

Un juge du tribunal de Béthune (Pas-de-Calais) a été mis en examen.

Il est accusé de corruption, trafic d'influence et escroquerie. Il doit être incarcéré en attendant son audition lundi par un juge des libertés et de la détention (JLD).

Ce juge du tribunal de grande instance de Béthune présidait des audiences correctionnelles.
Lorsqu'il était vice-président à Troyes, de 1990 à 1997, il avait été "mis en cause et sanctionné par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), qui avait ordonné sa rétrogradation et sa nomination à Béthune". Le magistrat avait été placé en garde à vue mardi matin à la brigade financière de la DIPJ (direction interrégionale de la police judiciaire) de Lille.

Lire Le Point...

 

A très bientôt, après un petit clic sur une pub, pour d'autres News...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article