Prison-News: Lundi 31 Janvier 2011

Publié le par Sam Fisher

4 détenus dangereux se sont évadés en Nouvelle Calédonie.

Ils ont profité des parloirs pour se faire la belle par les faux plafonds Samedi. Ils ont ensuite couru jusqu'à l'entrée principale, escaladé les grilles, avant de s'engouffrer dans une voiture qui les attendait. Un "coup" préparé longuement apparemment...

Les fuyards s'étaient déjà évadés en 2009 et 2010. Les forces de l'ordre ont mis en place des barrages sur les routes.

La prison du "Camp-Est" dont ils se sont évadés ce week-end accueille 400 détenus, soit une surpopulation de 100 %. Pour le directeur, les fuyards auraient profité d'une "faille sécuritaire qui n'avait pas encore pu être traitée"...

Copie_de_FDJ_campestNB

Lire Les Nouvelles Calédoniennes...

 

Ambiance électrique au quartier mineurs à Perpignan.

Il y a eu une nouvelle bagarre ce week-end, avec intervention à la clé. Selon les agents, cela serait notamment dû au fait que certains feraient l'objet de procédures criminelles, qu'ils seraient donc dangereux, et devraient donc être accueillis dans une structure adaptée à leur profil. La surpopulation touche également le quartier mineurs de Perpignan, ce qui contraint au partage de cellules. Bref, les Personnels posent la question: "qui serait responsable, en cas de viol, ou de meurtre ?"...

Lire LaClau.net...

 

La Publication d'un livre après un suicide.

Il y a 8 ans, son fils de 21 ans se suicidait à la prison de Limoges. Une femme a décidé d'écrire "Au nom de quel crime ?" racontant l'univers carcéral...

Le détenu ayant mis fin à ses jours était incarcéré pour une affaire de trafic de cannabis. Il s'était pendu avec ses draps après avoir écopé d'une punition au quartier disciplinaire.

Sylviane Lagoutte dénonce la surpopulation et la vétusté des maisons d'arrêt, en particulier celle de Limoges, le fait que s'y côtoient des prévenus en attente de jugement et des criminels confirmés. Cette mère a attaqué l'administration pénitentiaire, à qui elle reproche d'avoir négligé la fragilité de son fils, qui prenait des anxiolytiques depuis plusieurs mois. La cour administrative d'appel de Bordeaux a écarté la responsabilité de l'AP...  

Lire Le Populaire...

 

La Prison St Michel de Toulouse en partie épargnée.

La commission régionale de protection des sites (CRPS) s'est prononcée et seuls le castelet d'entrée et la cour d'honneur vont être inscrits aux bâtiments historiques. Le reste sera proposé à la mairie pour 11,3 millions d'euros. Spéculation ou non. La réponse arrivera dans quelques mois ou quelques années...

Prison Saint-Michel : classement aux monuments historiques étudié le 28 janvierLire La Dépêche...

A bientôt pour d'autres News...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article