Prison-News: Mardi 22 Février 2011

Publié le par Sam Fisher

Tout d'abord, désolé pour cette interruption dans les articles, due à des soucis personnels. Je vais essayer de limiter les perturbations autant que faire se peut durant les prochains jours, sous réserve également que je puisse techniquement maintenir une connection...

 

La sanction d'Yvan Laurens, Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires dans l'Ouest.

Il a été démis de ses fonctions suite à "l'affaire Laëtitia" par le Ministre de la Justice. Dans une lettre datée du 18 février et rendue publique hier, les DISP de Bordeaux, Dijon, Lille, Lyon, Paris, Strasbourg, Toulouse et de la Mission Outre Mer écrivent :

"La situation de notre collègue nous inspire incompréhension, inquiétude et colère, car nous sommes conscients de pouvoir nous trouver à tout moment confrontés aux mêmes difficultés et aux mêmes conséquences." Les personnels de direction de l’Administration pénitentiaire sont appelés à manifester, demain, devant le ministère de la Justice contre la décision de Michel Mercier...

Pour une fois, les Personnels de direction vont se retrouver dans la position des agents qu'ils sont si empressés de sanctionner quand ils manifestent. C'est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé. Il est temps que le haut de la pyramide, bailloné à coup de primes d'objectifs et d'avantages en tout genre, comprenne qu'il n'y a pas d'issue individuelle. Si les agents dits "de base" passent à la casserole aussi facilement, c'est que le tour de celles et ceux qui les commandent n'est pas loin. Ils sont également des fusibles, certes un peu plus gros, mais fusibles quand même. Tout ceci est révélateur de l'esprit règnant dans la Pénitentiaire. Une AP en bien piteux état, à l'image du service public qui se dégrade de jour en jour...

Lire Le Post...

 

Le coût de la vie en prison évoqué dans un article de l'Expansion.com.

Les cantines y sont montrées comme très chères. Il est vrai que certains produits ont un coût élevé pour les détenus et ce n'est foncièrement pas super normal...

Ce qui est certain, c'est que le passage du public au privé fait augmenter les prix de 25 % en moyenne", estime Jean-Marie Delarue, le contrôleur général des prisons. La question qu'il faut se poser est: qui est responsable ? Pas besoin de chercher bien longtemps...

La location des téléviseurs est également pointée du doigt avec par endroit 78 % de rentabilité, comme à la prison de Lons-le-Saunier. La chancellerie vient de promettre aux détenus la télévision à 8 euros par mois à partir de 2012 dans les prisons publiques, et un an plus tard dans les établissements en gestion déléguée...

Lire l'expansion.com...

 

Le Centre Pénitentiaire de Bourg en Bresse est quasi-complet.

Cela fait environ un an que l'établissement de 690 places est ouvert.

« Tout n’est pas parfait, admet Bertrand Pic, le directeur, mais on nous fait un faux procès. Il y a de bonnes conditions matérielles, les détenus sont formés et occupés, il y a un abri pour les familles et même une ligne de bus. » Surement, mais qu'il ne dise pas que ce genre d'usine déhumanisée est la solution. Faut pas pousser...

Deux suicides sont à déplorer depuis l'ouverture. A l’automne, un centre de semi-liberté de quarante places doit ouvrir...Le centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse, qui a ouvert en février 2010, compte 690 places. Pour l’instant, 661 détenus sont sous écrou, dont 604 sont « hébergés » / Archives Frédéric Boudouresque

Lire Le Progrès...

 

En Suisse, la Responsable d'un atelier a été mise à la porte car elle avait eu des rapports sexuels avec un détenu.

C'était au pénitencier de Pöschwies, à Regensdorf. La responsable du groupe de prisonniers couchait avec plusieurs, notamment un ressortissant turc et un Marocain qui travaillaient régulièrement dans l’atelier de couture. Les amants se rencontraient dans un débarras équipé de toilettes, situé près de l’atelier. L'agent a été licenciée sur-le-champ. L’autorité pénitentiaire refusait hier de commenter l’événement...

Le pénitencier de Pöschwies emploie 270 personnes, dont quelques femmes.

Lire Le Matin...

 

Sachez pour terminer que Michel Mercier sera demain Mercredi à Nantes.

Il évoquera avec les magistrats et fonctionnaires du TGI de Nantes le suivi des condamnés placés sous main de justice et rencontrera leurs organisations syndicales...

 

A bientôt pour d'autres News...

Commenter cet article