Prison-News: Mardi 8 Février 2011

Publié le par Sam Fisher

Toujours et encore plus d'ampleur dans la révolte du monde Judiciaire.

Plus de la moitié des 200 juridictions ont décidé le blocage chez les magistrats. Les audiences "non-urgentes" sont toutes renvoyées jusqu'à Jeudi, jour de manifestation nationale dont le temps fort se situera à Nantes.

 

Une première en Europe ! Et ce ne sont pas les déclarations du 1er Ministre (qui a jeté de l'huile sur le feu) réitérant des "dysfonctionnements" passibles de sanctions dans "l'affaire Laëtitia" qui vont calmer le jeu...

 Même la Cour de Cassation entre dans la danse avec bientôt la tenue d'une assemblée générale...

Les instances non syndicales représentant les procureurs et procureurs généraux - pourtant liés au pouvoir politique -, ainsi que les présidents de cours d'appel et de tribunaux soutiennent le mouvement de même qu'une vingtaine d'organisations d'avocats, de personnels de justice, de l'administration pénitentiaire et deux syndicats de police. Le Parti socialiste dit soutenir le mouvement. Le député PS André Vallini, spécialiste des questions de justice, a exhorté le gouvernement à proposer des moyens supplémentaires...

Lire Le Point...

 

4 détenus sur 10 sont étrangers en Belgique.

Sur 11 000 individus incarcérés, on compte plus de 120 Nationalités et plus de 200 langues. Les Marocains arrivent largement en tête, représentant 11 %. En y regardant d'un peu plus près, on s'aperçoit que la proportion d'étranger est encore plus importante dans les Maisons d'Arrêt. On frôle en effet les 50 %.

Le détail de ces infos a été publié dans le quotidien "La Libre Belgique"... 

Lire La Libre.be...

 

En Seine-et-Marne, il y aurait possibilité de construire une prison sur 6 communes.

Sauf que... les maires concernés ne sont pas au courant ! Et forcément, un "dialogue" de ce type avec les services de l'Etat fait qu'il y a plus que des grincements de dents...

En janvier, les maires de Bailly-Romainvilliers, Boissise-le-Roi, Bussy-Saint-Georges, Dammarie-les-Lys, Le Pin et Mitry-Mory ont été avisés par la préfecture que leur ville avait été choisie comme « site potentiellement éligible ». La préfecture précise cependant que ces « études préalables » réalisées à la demande du ministère de la Justice ne préjugent en rien de la décision qui interviendra ». Oui, mais quand même !

Que le 1er magistrat de la commune ne soit pas au courant au préalable, démontre qu'en fait on se fout complètement de son avis...

Un porte-parole de la préfecture n'hésite pas à avancer que la Seine-et-Marne représente « la plus grosse réserve foncière » dans la région. Ah, bah alors, il n'y a qu'à se servir !...

 

Lire Le Parisien...

 

A bientôt pour d'autres News...

Commenter cet article