Prison-News: Mercredi 10 Novembre 2010

Publié le par Sam Fisher

Les agents de la Maison d'Arrêt de Béthune ont dénoncé l'abandon de l'Administration Pénitentiaire à "L'Avenir de l'Artois".

Une intersyndicale a amené les Personnels devant les portes de l'Etablissement. Au centre de leurs préoccupations, leur avenir et la fermeture de la MA. Comme un peu partout en France, depuis l'annonce de Juillet (moment non choisi au hasard), c'est le silence complet...

Un silence assourdissant qui apparemment ne suffit pas, puisque les services de la Direction Interrégionale ont brandi la menace de sanctions si les agents se rassemblaient de nouveau devant la MA...

A l'intérieur, des travaux aberrants alors que d'autres, nécessaires, ne sont pas effectués dans cet établissement affichant un taux de surpopulation de 200 %...

FO, CGT, UNPA, un mouvement intersyndical devant la prison de Béthune.

Lire L'Avenir de l'Artois...

 

A lire dans "l'Express" la libération de Cécile Brossard, meutrière du banquier Edouard Stern.

cecile brossard referenceElle est sortiede la prison de Genève en Suisse ce matin, après avoir purgé environ les deux tiers de sa peine. On rappellera qu'elle avait tué son amant de 4 balles lors de jeux sado-masochistes en Février 2005. La Française a fait plusieurs séjours en psychiatrie durant son incarcération. Elle ne souhaite pas s'exprimer sur cette affaire ou sa détention a-t-elle précisé... 

 

Lire L'Express...

 

Une session d'Assises repoussée à Laon, car le détenu n'était pas en état nous apprend "L'Union".

 

Une surdose de médicaments et une supposée tentative de suicide sont à l'origine de ce contre-temps. L'accusé devait comparaître pour le viol de 5 enfants et dit avoir eu "un coup de blues"...

Ce qui est certain, c'est qu'il a déjà été condamné pour viols par la cour d'assises de l'Aisne à dix-huit ans de réclusion criminelle. Cette fois, c'est le calvaire subi par de petites victimes de 8 à 13 ans qui aurait dû être examiné. On notera que lors de leur audition, les enfants ont fait pleurer le gendarme qui les écoutait raconter ce qu'ils avaient subi...

Lire L'Union... 

 

Dans "Courrier International", on apprend que 347 portables ont été confisqués en 9 mois au Centre Pénitentiaire de Marijampole, dans le sud de la Lituanie.

Le directeur adjoint de cette prison de plus de 1100 détenus a affirmé collectionner les photos des différentes cachettes. Des équipements de brouillage ont donc été mis en route à plusieurs mètres de hauteur avec surveillance par caméras afin de les protéger d'attaques extérieures...

Cela n'empêche pas des détenus de continuer à mener des escroqueries...téléphoniques!...

Lire Courrier International...

 

Toujours au sujet des portables, mais cette fois en France, "La Voix du Nord" évoque le cas de ce surveillant révoqué par l'Administration Pénitentiaire.

Il comparaissait pour avoir procuré un téléphone à un détenu contre 300 € et a écopé d'un an de prison avec sursis. Travaillant au service technique de la Maison d'Arrêt de Béthune, il prétend ne pas avoir pû résister pour rendre...service ! Il serait également question de trafic d'alcool et aurait averti de certaines fouilles...

Lire La Voix du Nord...

 

C'est tout pour aujourd'hui. A tout bientôt...

Commenter cet article