Prison-News: Mercredi 24 Novembre 2010

Publié le par Sam Fisher

Article intéressant du site "OWNI" sur le "Juteux Business des Prisons".

Sous des dehors d'améliorations (côté humain, c'est une catastrophe) des détentions, se cache en effet des aspects financiers dont on a du mal à imaginer la dimension. Si la privatisation avance à grands pas en ce qui concerne les établissements pénitentiaires (une cinquantaine de gestion "mixte" sur 197), c'est que certains grands leaders économiques y trouvent leur compte...

Le Privé prend en charge toute la logistique. La Chancellerie devient ainsi le premier client français de Sodexo nous apprend l'article ! GDF-Suez est en embuscade, prêt à sauter sur un futur contrat.

Aller, quelques chiffres pour vous donner le vertige: Rachida Dati a signé le 19 février 2008, un partenariat public-privé (PPP) avec Bouygues Construction, chargé de concevoir, réaliser, financer, entretenir et gérer trois nouvelles prisons  (la maison d’arrêt de Nantes : 570 places, le centre pénitentiaire de Lille-Annoeullin : 688 places et le centre pénitentiaire de Réau en Île-de-France : 798 places) livrées d’ici à 2011. Ce contrat représente un loyer annuel de 48 millions d’euros pour les trois établissements, soit une valeur totale de 1,8 milliard d’euros pour une durée de contrat de 27 ans. Waouh !...

Le pire, c'est que la Cour des Comptes dit n'avoir aucune preuve que ce système de "location" soit moins coûteux in-fine que celui d'un investissement traditonnel. Autrement dit, le gain pour les finances publiques serait en fait un surcoût considérable ! Mais un sérieux "jackpot" pour les groupe Bouygues, Eiffage, et consors...

Imaginez le poids et la place du Personnel face à ces "intérêts" astronomiques !

Lire OWNI...

 

Le mouvement dans les prisons organisé par la CGT-FO-CFDT-FSU sur tout le territoire semble faire "flop".

Le syndicat majoritaire UFAP/UNSa ne participant pas aux rassemblements devant les portes des établissements pénitentiaires, ceci explique peut-être cela... En tout cas, la "pression" annoncée par Céline Verzeletti de la CGT sur le nouveau Garde des Sceaux semble bien légère. Ce n'est d'ailleurs pas le nouveau Ministre de la Justice Michel Mercier qui a reçu une délégation de l'intersyndicale Lundi à Paris, mais l'un de ses conseillers... 

Jean-François Forget, le Secrétaire Général de l'UFAP/UNSa a pour sa part précisé que le temps du mouvement n'était pas encore venu, son organisation syndicale étant toujours en négociations avec le Ministère. La quantification des besoins relevant des nouvelles missons de garde et de transfert n'est pas terminée. L'UFAP/UNSa n'a pas exclu d'impulser une action si ses revendications n'étaient pas satisfaites...

Lire Le Point...

 

Surveillant: un des métiers les plus difficiles de la République !

La phrase est du nouveau directeur de l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire (ENAP), basée depuis 10 ans à AGEN. Philippe Astruc, Magistrat, précise que l'école s'est ouverte sur l'extérieur, mais que les agents manquent de reconnaissance. Leur quotidien est souvent fait de surpopulation, de suicides (la France le pays d'Europe de l'Ouest où le nombre de suicides de prisonniers est le plus important sur la période 2002-2006), mais aussi de violence tant verbale que physique...

L'Enap emploie 260 personnes sur 18.000 m2 de locaux dédiés à la formation et 23.000 m2 consacrés à l'hébergement des élèves...

Lire Le Point...

 

A demain...

Commenter cet article