Prison-News: Mercredi 3 Novembre 2010

Publié le par Sam Fisher

"L'AFP" pointe l'accentuation des aménagements de peine mis en oeuvre par la Pénitentiaire.

Une mesure multipliée par deux en France depuis 2002. De nouveaux décrets mettent encore un coup d'accélérateur: désormais tous les condamnés ayant deux ans de détention à effectuer, contre un an, peuvent bénéficier de ces mesures, sauf les récidivistes.

Les détenus condamnés à cinq ans de prison maximum, auxquels il ne reste plus que quatre mois de détention, pourront également porter un bracelet.

D'ici deux ans, on devrait donc assister à un triplement de la mesure par rapport aux chiffres de 2009 !

Les Personnels d'Insertion, chargés d'accompagner les bénéficiaires sont très inquiets car le manque de moyens se creuse dramatiquement. N'y aurait-il pas un objectif purement quantitatif derrière l'accentuation de la pose de bracelets ? Autrement dit, ne serait-ce point juste pour vider les détentions surpeuplées ?...

Lire l'AFP...

 

Une comparution immédiate d'un détenu devant le tribunal correctionnel hier relatée par "L'Union".

Vendredi dernier, l'individu avait visé la tête d'un surveillant avec un stylo dans le but de le planter. Cela s'est passé au CP de Laon. Heureusement, il a raté sa cible, mais a déclaré ensuite « Le prochain, je lui plante dans la carotide. Le prochain, je le tuerai. ». Il ne sera finalement jugé que le 7 Décembre prochain, le temps de procéder à une expertise psychiatrique...

Lire L'Union...

 

"Le Parisien" révèle cette nouvelle évasion à l'Hôpital de Corbeil.

Un détenu de la Maison d’Arrêt de Fleury-Mérogis qui était venu passer un examen a forcé la fenêtre de sa chambre et pris la poudre d'escampette sans que les deux policiers affectés à sa surveillance ne puissent le rattraper.

A noter qu'en 1998, le "célèbre roi de l'évasion" Antonio Ferrara, s’était échappé de cet hôpital qui en est au deuxième incident de ce genre en deux ans. Il faut dire que la structure possède un gros défaut. Elle n'a pas de... chambre sécurisée !...

Lire Le Parisien...

 

En Suisse, un détenu demande réparation après une punition.

La "Tribune de Genève" précise que la procédure n'aurait pas été respectée, et (comme cela se fait également de plus en plus en France), un recours a été déposé auprès du Tribunal Administratif. Ce dernier vient de donner raison au détenu et ainsi d'annuler la sanction dont il avait fait l'objet. Il réclame désormais des dommages et intérêts d'un montant de 2500 F Suisses. Son "refus d'obtempérer et violences à l'encontre du personnel" a donc des chances de se transformer en jackpot...

Lire La Tribune de Genève...

 

"Le Phare de Ré" revient sur le projet de construction d'un CP en Charente-Maritime.

Il y a désormais 4 candidats à l'accueil de cette structure: Fontenet, Saintes, Dompierre -sur-mer et Tonnay-Boutonne. Dompierre a la préférence des agents de la Centrale de Saint Martin de Ré qui doit fermer ses portes en 2016. La Communauté de Communes de l'île de Ré doit se prononcer demain. Michèle Alliot-Marie quant à elle doit rendre sa réponse pour la fin de l'année (si elle est toujours Ministre de la Justice)...

Lire Le Phare de Ré...

 

Cette entrée est "historique" (photo ci-dessus) car c'est de là qu'est parti le célèbre "Papillon" pour le bagne outre-atlantique. La Centrale de Saint-Martin de Ré, située face à la mer a une atmosphère et une lumière particulières. Que va-t-elle devenir ? Si vous avez une info ou un avis, n'hésitez pas à poster un commentaire...

Commenter cet article