Prison-News: Vendredi 11 Février 2011

Publié le par Sam Fisher

Le monde judiciaire devrait poursuivre son mouvement de protestation.

L'intervention télévisée de Nicolas Sarkozy n'a pas franchement arrangé les choses. Ses paroles ont été perçues comme du mépris. Les discussions intersyndicales sont en cours afin de déterminer les modalités d'action dans les jours qui viennent. Environ 10.000 professionnels de la justice, selon un décompte des bureaux de l'AFP, ont participé hier à la journée nationale de manifestations...

 

Hier soir sur TF1, le président a annoncé une consultation sur le "malaise" des magistrats, mais a exclu d'accorder à la justice plus de moyens, soulignant que son budget était en hausse constante depuis plusieurs années. Il a réaffirmé que si des "fautes" avaient été commises par les services de police et de justice dans l'affaire Laetitia, il y aurait "des sanctions"...

Manifestation devant le tribunal de Nice, le 10 février. (AFP)

Lire Le NouvelObs...

 

Partout en France, la mobilisation a été record dans toute la filière Justice.

Par exemple, en Alsace, plus de 160 professionnels étaient rassemblés devant la Cour d'Appel de Colmar.

En plus des magistrats, des avocats, des représentants des fonctionnaires de la Justice, de l’Administration Pénitentiaire, Unsa, CGT, CFDT, Union fédérale autonome pénitentiaire, étaient présents. C'est donc bien la preuve que la grogne est généralisée.

Tous ont dénoncé les déclarations « de pure démagogie », un « empilement de lois de circonstances sans les moyens », des « attaques systématiques à chaque nouveau faits divers », une » dégradation incessante des conditions de travail », un « dénigrement dans l’opinion publique »...

Magistrats, avocats, fonctionnaires de la Justice, ils étaient près de 180 hier devant la cour d’appel à Colmar. (Photo DNA — Michel Petry)

Lire les DNA...

 

Michel Mercier n'a pas donné de réponse sur le Centre de détention d'Eysses.

Une réunion de travail a eu lieu entre le ministre, des élus et des représentants du personnel.

Les élus locaux ont insisté tout au long de la visite éclair du ministre au Centre de détention sur les atouts du site et en particulier cette surface de 12 hectares immédiatement disponibles puisque propriété du ministère de la Justice.

Un autre argument a été mis en avant par l'UFAP: « le centre de détention a toujours été très prolifique en terme de travail pénal au point d'en être devenu aujourd'hui la vitrine de la direction interrégionale des services pénitentiaires de Bordeaux. »... Le site d'Eysses, c'est une superficie de 19 hectares dont 12 sont libres pour un développement possible./Photo DDM

Lire La Dépêche...

 

Un trafic de cannabis à la prison de Rouen.

Une quinzaine de détenus seraient mis en cause. Une dizaine des gardés à vue, dont deux des co-organisateurs présumés du trafic, a ensuite immédiatement été transférée dans d’autres établissements. Selon les premiers éléments de l’enquête, les « livraisons » s’effectuaient lors des visites au parloir...

Derrière les hauts murs du centre pénitentiaire de Caen s’était mis en place un trafic de résine de cannabis impliquant une quinzaine de détenus.

Lire Ouest France... 

 

A bientôt pour d'autres News...

Commenter cet article