Samedi 23 Avril - Le Medef en prison

Publié le par Sam Fisher

Le Medef derrière les barreaux, à la rencontre des détenus

Georges (prénom d’emprunt) a 52 ans et dans deux mois, il aura purgé sa peine. Il s’est immédiatement porté volontaire pour participer à ce « forum des métiers ». Avant sa détention, il a connu plusieurs emplois et il compte notamment plus de vingt ans de travail dans la même entreprise. Et puis, il a connu le chômage et un parcours de vie chaotique. « Ce qui m’intéressait aujourd’hui, c’était de voir le secteur agroalimentaire. C’est un secteur où j’ai déjà travaillé. Il y a de l’embauche. C’est bien, ça donne des contacts », nous a-t-il expliqué après son entretien avec un représentant de la branche. Georges a participé aussi aux autres ateliers qui étaient proposés dans les locaux de la maison d’arrêt de La Talaudière, à savoir la simulation d’un entretien individuel, et la réalisation (ou l’amélioration) du CV.

 

Maison d’arrêt de La Talaudière, hier. L’objectif était d’informer les personnes incarcérées sur les possibilités d’emplois à l’issue de leur période de détention. / Photo Claude Essertel

 

Il est l’un des vingt-six détenus de la maison d’arrêt à avoir participé à cette opération organisée, jeudi après-midi, par Mode d’emplois, un service du Medef Loire. Ces personnes sont toutes engagées dans une démarche forte d’insertion professionnelle. L’objectif était d’informer les personnes incarcérées sur les possibilités d’emplois à l’issue de leur période de détention. Quatre branches d’activités, qui offrent en ce moment de fortes opportunités d’emplois y présentaient leurs métiers et les conditions d’emplois : BTP, industries agroalimentaires, propreté-nettoyage, métallurgie et mécanique. En parallèle, Pôle emploi et la Mission locale étaient présents pour les ateliers CV et entretien. Afin d’affiner ou de construire un projet professionnel, le Grep (Groupement pour l’emploi des probationnaires) qui a pour vocation l’insertion professionnelle des détenus, était présent ainsi que des établissements scolaires (lycée du Marais pour l’industrie, centre de formation Tézenas-du-Montcel pour la propreté) pouvant permettre au détenu d’accéder éventuellement à uen formation qualifiante.

 

Ce partenariat entre l’administration pénitentiaire et le Medef devrait se poursuivre à la fin du second trimestre avec l’organisation d’une visite des ateliers de la maison d’arrêt par des chefs d’entreprise de la région.

 

Le Progrès...

Commenter cet article