Samedi 7 Mai - CHÂTEAU-THIERRY ne fermera pas

Publié le par Sam Fisher

CHÂTEAU-THIERRY (Aisne). C'est Noël avant l'heure ! Après l'annonce  de la création d'une maison  de la justice,  on apprend  que la prison  ne fermera  pas ses portes. Champagne !

 

 

 

CHÂTEAU-THIERRY a la baraka ! Après avoir appris la semaine dernière qu'une maison de la justice verrait le jour en 2012 dans la cité, une deuxième bonne nouvelle vient de tomber : le centre pénitentiaire, qui était en sursis, ne fermera pas ses portes.

 


Souvenez-vous. La prison castelle, l'une des plus anciennes de France, était menacée de fermeture l'an dernier. Personnels, syndicats, élus étaient alors montés au créneau. Le secrétaire d'Etat à la justice Jean-Marie Bockel était même venu visiter les lieux en août. Rapidement suivi, en octobre, du conseiller de la ministre de la justice, Bruno Clément en charge de l'audit sur la prison castelle. Une expertise avait aussi été lancée pour déterminer les conditions et le coût d'une remise aux normes. Trois scénarios avaient été privilégiés : la fermeture, une rénovation ou la construction d'un nouveau bâtiment sur le territoire. Finalement, c'est la seconde hypothèse qui a été retenue par le garde des sceaux.

Satisfaction


À la grande satisfaction des syndicats. « C'est une très bonne nouvelle ! », lance Paul Almeida Costa (FO), qui ajoute : « Le personnel est vraiment content. » Même écho positif du côté de Christian Idec (Ufap-unsa) : « Nous avons toujours été optimistes du fait de la spécificité de la prison castelle, qui est un établissement atypique (il accueille notamment une soixantaine de détenus présentant des troubles psychiatriques, ndlr). On s'est tout de même battus, on a été bien soutenus par les élus, ça nous a aussi rassurés. »

 


Du côté des élus, le contentement est aussi palpable. Pour Jacques Krabal, le maire de Château-Thierry : « La spirale est positive, on ne peut que s'en réjouir. La mobilisation peut faire reculer le gouvernement, mais j'y ajouterai un bémol, nous n'avons pas de date de remise aux normes de l'établissement. » Du côté de Michèle Fuselier, présidente de la communauté de communes castelles : « On se rend compte qu'on n'a rien sans se battre ! »

 

Quant à la députée Isabelle Vasseur, qui dit avoir intercédé « à plusieurs reprises auprès du garde des Sceaux, comme pour la MJD », elle aussi se réjouit de cette décision « qui profitera non seulement aux 75 agents pénitentiaires concernés qui garderont leur emploi, mais également aux détenus, qui continueront à être accueillis dans les meilleures conditions possibles ».

 


Frédérique PETRÉ

 

L'Union...

Commenter cet article

Josselin CHENOU 08/05/2011 17:02


bonne nouvelle !

http://j.chenou.blog-perso.over-blog.fr/


Sam Fisher 09/05/2011 15:05



Effectivement, c'est plutôt une bonne nouvelle. Bockel lui-même était étonné du caractère opérationnel de l'établissement. Je sais que ce n'est qu'un politique. Mais justement, il n'a pu que
reconnaître l'évidence...