Vendredi 13 Mai - Moubarak et sa femme en détention

Publié le par Sam Fisher

L'agence égyptienne de lutte contre la corruption a annoncé vendredi qu'elle avait ordonné le placement en détention de l'ancien président Hosni Moubarak et de son épouse Suzanne, soupçonnés de corruption.

 

Hosni Moubarak, chassé du pouvoir le 11 février dernier sous la pression de la rue, a été interrogé pendant plus de trois heures jeudi soir dans la station balnéaire de Charm el Cheikh, sur la mer Rouge, où il réside depuis son départ du Caire.

 

"Au cours de ses investigations, l'agence a confronté Moubarak avec des informations émanant des contrôleurs des comptes et portant sur des gains illicites sans commune mesure avec les revenus légitimes qu'il a perçus durant sa carrière", écrit l'agence officielle de presse Mena citant Assem el Gohari, un haut fonctionnaire du ministère de la Justice.

 

Suzanne Moubarak a été entendue, elle, vendredi par les enquêteurs, précise Mena, ajoutant que sa détention a été décidée pour quinze jours. De sources judiciaires et proches de la sécurité, on indique que l'ex-première dame devrait être transférée dans une prison du Caire.

Il s'agit du premier placement en détention ordonné contre Suzanne Moubarak. Le 13 avril, le procureur de l'Etat a demandé le placement en détention de Hosni Moubarak dans le cadre d'une procédure distincte pour détournement de fonds publics et homicides lors des journées révolutionnaires.

 

Agé de 83 ans, l'ex-raïs, victime d'une crise cardiaque lors d'un interrogatoire à la mi-avril, séjourne depuis dans un hôpital de Charm el Cheikh.

 

Le procureur a requis le mois dernier son transfert dans un hôpital pénitentiaire du Caire en ajoutant qu'il faudrait plusieurs semaines pour préparer ce transport.

 

Toujours selon l'agence Mena, les Moubarak auraient signé des documents en arabe, anglais et français par lesquels ils s'engagent à divulguer des informations sur les comptes bancaires qu'ils détiennent en Egypte et à l'étranger.

 

L'Express...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article