Vendredi 5 Août - Luxembourg: Des seringues «propres»

Publié le par Sam Fisher

Drogues : le ministre de la Justice, François Biltgen, favorable à la prévention, moins à la tolérance...

 

image

 

Près de 40 % des détenus et prévenus du Centre pénitentiaire de Luxembourg sont toxicomanes. Une réalité accompagnée d'un risque : une infection hépatique et une contamination par le virus du sida à cause des seringues qui circulent.

Sachant qu'une prison totalement libre de drogues est illusoire, un programme d'échange de seringues est encore la meilleure façon de «limiter les dégâts», constate le député Jean-Paul Schaaf (CSV). Ce programme permet d'offrir au détenu un kit contenant le matériel pour une injection propre et deux seringues, pouvant être échangées après usage à l'infirmerie de la prison.

Ainsi, depuis la mise en place de ce programme en 2006, 136 étuis à seringues ont été remis, et 1 326 seringues échangées, constate le ministre de la Justice, François Biltgen, satisfait de l'impact positif de ce programme sur les risques de transmission de maladies, même s'il regrette que le volume des seringues échangées soient en deçà des espérances. Raisons supposées : «Il semble que beaucoup de détenus hésitent à profiter de ce programme afin de rester anonymes», constate-t-il, avant d'invoquer également le développement d'autres modes de prise de drogues, par exemple par inhalation (blowing, sniffing...).


De l'héroïne en ultime recours?

Cependant, le ministre trouve très délicat la question d'une éventuelle tolérance en matière de prise de drogues en milieu carcéral. Cette tolérance «aurait considérablement plus de désavantages que d'avantages, dont principalement celui d'une augmentation du trafic de drogues, généré par celle de la consommation».

«À envisager dans ce contexte serait peut-être la distribution contrôlée d'héroïne à des détenus pour lesquels tous les autres programmes d'abandon de toxicomanie ou de substitution de substances stupéfiantes ont échoué», conclut-il.

 

Le Quotidien...

Commenter cet article