Vendredi 6 Mai - la grosse colère du maire de Chenôve

Publié le par Sam Fisher

Jean Esmonin, maire et conseiller général de Chenôve, nous a fait parvenir ce vendredi, une vive réaction après l'annonce par le Ministère de la Justice, hier, de la probable localisation de la future maison d'arrêt de Dijon.

 

 

Actuellement située rue d'Auxonne, celle-ci devra être démanagée soit vers le site d'Europa Sud à Chenôve ou sur le site Mont Blanc à Dijon. Mais le ministère, dans un dossier de presse, affirmait que le premier site était celui "qui était privilégié à ce stade des études."

 

Aujourd'hui, le maire de Chenôve, qui n'a pas été informé par l'Etat de ces premières tendances, se demande " comment une information d'une telle nature peut être ainsi rendue publique alors même que les élus principalement concernés n'ont fait l'objet d'aucune concertation préalable !"

 

François Rebsamen favorable à une implantation sur le site Dijon Mont-Blanc

 

"En tant que maire de Chenôve, je tiens à dénoncer de telles méthodes, dont la brutalité va à l'encontre des valeurs républicaines les plus essentielles, celles là même qui sont à la base du bon fonctionnement de notre démocratie" explique-t-il dans son communiqué.

 

Emettant des réserves sur la faisabilité "à la fois technique et écologique" de l'implantation sur le site d'Europa Sud, le maire assure également à la population de Chenôve de son "extrême vigilance et de toute ma détermination sur ce dossier sensible".

 

Au lendemain de l'annonce, Jean Esmonin s'est également entretenu avec le sénateur-maire de Dijon François Rebsamen, qui, pour sa part, "s'est dit tout à fait favorable à une localisation de cet équipement pénitentiaire sur Dijon, et plus particulièrement sur Dijon Mont-Blanc, l'un des autres sites évoqués par le ministère de la Justice."

 

Bienpublic.com...

Commenter cet article