Prison-News: Dimanche 28 Novembre 2010

Publié le par Sam Fisher

Tentative d'évasion de 4 détenus hier à la Maison d'Arrêt de Lons-le-Saunier.

Cela s'est passé en fin d'après-midi. Ces détenus auraient pris à partie des surveillants afin de se saisir des clés. Ils auraient porté de sérieux coups aux agents, en blessant 3 dont un sérieusement touché. Une enquête a été ouverte a précisé le Procureur de la République sur les circonstance exactes de cette tentative. De son côté, le syndicat UFAP souligne que les fuyards n'ont pas franchi le mur d'enceinte, l'un ayant été bloqué en détention et les 3 autres stoppés dans le chemin de ronde. Les équipes de sécurisation de la Pénitentiaire (ERIS) ont été déployées dans la prison et les 4 détenus ont été placés en garde à vue...

La prison de Lons, maison d'arrêt départementale, est implantée en plein centre-ville. La tentative d'évasion a eu lieu vers 18 heures / Photo Delphine Givord

Lire Le Progrès...

 

En Belgique, le syndicat Sypol réclame des mesures durables pour les prisons.

Il estime que les conditions de travail des agents sont très dégradées, demande à renforcer la surveillance électronique et l'instauration de quotas.

"Nos ministres devraient écouter les acteurs de terrain avant de décider de grever le budget de l'Etat pour rien", considère le Sypol.be-EPI. Il n'est pas favorable à la location de cellules mise en route aux Pays-Bas afin d'écouler la surpopulation carcérale. Pour l'instant, l'Etat Belge a en effet loué 500 places de cette manière. 150 supplémentaires sont en projet. La facture devrait coûter quelques 38 millions d'Euros par an au contribuable...

Lire RTL Info...

 

Pas de surprise en Suisse: les étrangers criminels seront expulsés.

En tout cas, la votation du peuple helvétique est en ce sens. Un groupe de travail sera nommé avant Noël afin d'examiner comment le traduire légalement...

A Bruxelles en effet, on souligne que le résultat de la votation remet en question des accords bilatéraux et internationaux. Et forcément, cela risque, comme on dit vulgairement, de "faire des sacs de noeuds". Selon les prescriptions européennes, un délit passible d'une peine ne suffit pas à lui seul à renvoyer un citoyen de l'UE. Affaire à suivre...

Lire Swissinfo...

 

A demain pour entamer une nouvelle semaine. Merci de votre fidélité...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article