Mardi 5 Juillet - Suisse: Les évadés restent introuvables

Publié le par Sam Fisher

Les trois prisonniers qui se sont fait la belle dimanche vers 13h depuis la prison de Porrentruy sont toujours introuvables. Les enquêteurs ne se bercent guère d’illusions de les arrêter dans les jours qui viennent, à moins d’un véritable coup de chance.

D’ailleurs, l’important dispositif mis en place par la police cantonale jurassienne (un hélicoptère, trois chiens, une septantaine d’hommes) a été allégé lundi matin. Il est fort probable que le trio originaire des Balkans ait mis le cap sur la France voisine. «Comme les trois fuyards sont connus des polices européennes, ils seront arrêtés tôt ou tard, mais plutôt dans quelques mois», a lâché Olivier Guéniat, le commandant de la police, hier sur les ondes de la radio locale. «Ils ont plutôt improvisé qu’autre chose.»

Une enquête administrative a été exigée par le ministre de la police Charles Juillard. Celle-ci tentera de déterminer notamment pourquoi un seul geôlier se trouvait à la prison dimanche au moment des repas, alors que le règlement stipule que deux gardiens doivent être présents.

Cette évasion est survenue après que le Gouvernement jurassien ait répondu le 24 mai dernier à une question écrite du député-suppléant ajoulot PLR Alain Bohlinger qui se demandait si les prisons du château de Porrentruy offrent toutes les conditions de sécurité nécessaires. «S’agissant du personnel, la surveillance nocturne était assurée jusqu’à présent part la police cantonale ainsi que par un agent de piquet», s’est expliqué l’exécutif. «Ce procédé a été abandonné par le Gouvernement qui a souhaité la présence 24 heures sur 24 d’au moins un agent de détention. Pour cette raison, quatre nouveaux agents viennent d’être engagés à la prison de Porrentruy. Ceux-ci sont bénéfice du brevet fédéral d’agent de détention ou vont commencer la formation adéquate pour l’obtenir.» Une fois le personnel pénitentiaire opérationnel, la police cantonale sera déchargée de sa charge de surveillance. La mise en œuvre complète de cette nouvelle mesure sera effective au plus tard à la fin de l’année. /GST

Journal du Jura...

Commenter cet article