Mercredi 31 Août - Khodorkovski épinglé pour mauvaise conduite

Publié le par Sam Fisher

L'ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin a reçu deux blâmes de l’administration pénitentiaire, alors qu’il cherche à obtenir une libération anticipée.

 

 

Mikhaïl Khodorkovski, ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin détenu dans un camp en Carélie (nord-ouest de la Russie), a reçu en août deux blâmes de l’administration pénitentiaire, alors qu’il cherche à obtenir une libération anticipée, ont annoncé mercredi ses avocats.

 

Ces blâmes peuvent être retenus contre lui par le tribunal qui doit se prononcer sur la possibilité d’une libération anticipée, ont précisé ses avocats, cités par l’agence RIA Novosti.

Le premier blâme a été infligé parce qu’il avait offert un paquet de cigarettes à un co-détenu, une pratique jugée «illégale» par l’administration, l’autre pour «attitude non consciencieuse à l’égard de son travail» parce qu’il avait attendu un contremaître dans son bureau et non pas dans l’atelier pour recevoir ses instructions.

 

Dans un communiqué publié sur le site des soutiens de Khodorkovski, ses avocats dénoncent l’«arbitraire» de l’administration de ce camp au moment où leur client cherche à obtenir une libération anticipée, comme le prévoit la loi pour ceux qui ont purgé la moitié de leur peine. Cette demande «traîne depuis trois mois dans le dédale de la bureaucratie», ajoutent ses avocats.

 

Khodorkovski, emprisonné depuis 2003, a été condamné en 2005 pour vol de pétrole et blanchiment à huit ans de détention. Cette peine a été portée à un total de 14 ans en décembre à l’issue d’un second procès, avant d’être réduite à 13 ans en appel.

 

Le deuxième procès de Khodorkovski a été considéré par de nombreux observateurs comme la suite d’un règlement de comptes entre le pouvoir et l’homme d’affaires qui avait tenu tête au Kremlin et finançait l’opposition.

*

Libération...

 

Commenter cet article