Prison-News: Samedi 8 Janvier 2011

Publié le par Sam Fisher

Restaurer la crédibilité de la Justice.

C'est ce que souhaite Bruno Beschizza, élu de Seine-Saint-Denis, ancien officier de Police syndicaliste. Il rappelle que le sentiment d’impunité provient des milliers de peines inexécutées faute de places en prison et désire revenir sur la Loi Pénitentiaire.

Bruno Beschizza dit par exemple ne pas comprendre la décision du juge des libertés et de la détention de Bobigny de remettre en liberté un grand trafiquant, chez qui on a découvert 1,6 kg de cocaïne, 3,5 kg de résine de cannabis, un pistolet avec silencieux et un fusil d’assaut kalachnikov.

A noter également, qu'en France, chaque année, 20 000 peines de prison ne sont pas exécutées...

Lire Le Post...

 

Fermetures de prisons: tout sera décidé d'ici fin Juin.

C'est ce qu'a déclaré Michel Mercier, le Ministra de la Justice. "Toutes les études et concertations auront été menées et toutes les décisions seront prises pour l'ensemble du système pénitentiaire" a-t-il précisé.
Le Garde des Sceaux a confirmé la fermeture de la prison de Cahors, et "suspendu" celle de la maison d'arrêt d'Aurillac. Les élus ont présenté un projet de construction de nouvelle prison dans le département du Lot. "Nous allons l'étudier", a assuré M. Mercier...

Lire Le Parisien...

 

En Belgique, la famille d'un détenu dénonce "l'acharnement" de la Pénitentiaire.

Ce Bruxellois de 45 ans avait été condamné à 25 ans de réclusion. Il est décédé le 31 décembre dernier de la maladie de Charcot. La soeur du détenu, Brigitte Urbain, a dénoncé les conditions d'hospitalisation de son frère: "Pendant 15 jours, il a été attaché avec une ceinture à son lit et surveillé par des gardes. Il ne savait plus bouger. C'est de l'acharnement". Brigitte Urbain compte donner des suites judiciaires à cette affaire, jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme...

Lire RTL Info.be...

 

Aux Etats-Unis, 2 soeurs ont été libérées car l'une a donné un rein à l'autre.

Jamie et Gladys Scott étaient en prison depuis 16 ans dans le Mississippi. Elles étaient devenues des symboles de la lourdeur des peines infligées aux Noirs américains. Toutes les deux mères célibataires, elles avaient été condamnées à la prison à vie pour complicité dans un vol à main armée commis en 1993, alors que Jamie avait 21 ans et Gladys 19. Elles ont toujours affirmé avoir été victimes d'une erreur judiciaire.

L'incarcération des deux soeurs "n'est plus nécessaire ni au regard de la sécurité publique ni en vue de leur réhabilitation, et l'état de santé de Jamie Scott représente un coût important pour l'Etat du Mississippi", avait expliqué le 30 décembre le gouverneur, Haley Barbour, dans un communiqué.

Il avait alors annoncé qu'elles seraient libres à condition que Gladys donne un rein à Jamie. La libération des deux soeurs, saluée par le groupe de défense des droits civils NAACP, permettra à l'Etat d'économiser 200.000 dollars par an.

storybild

Lire L'essentiel...

 

A Bientôt pour d'autres News...

Commenter cet article